Forum du Terrible Tarare Triathlon

Forum du club de triathlon de Tarare
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Brevet des 600 km : le compte-rendu.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Michel
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1895
Localisation : sous la tente de la Croix Rouge.
Date d'inscription : 15/06/2005

MessageSujet: Brevet des 600 km : le compte-rendu.   Ven 8 Juin - 19:00

A y est, ma connection Internet est de nouveau opérationnelle.

Désolé pour ceux qui attendent un compte-rendu "rigolo", il ne le sera pas...

Il ne le sera pas pour la bonne raison qu'on ne plaisante pas avec un 600, on reste humble devant un 600, on se prosterne devant un 600.
Certains disent même que ça porte malheur de plaisanter après un 600...

Alors le voici ce compte-rendu, un compte rendu factuel.

Un 600, c’est long comme l’Orient-Express, mais ça va moins vite.
Oh que oui c’est long, surtout quand on n’en fait que tous les 4 ans.

Nous étions 4 vélos couchés au départ : Daniel et Jean-Claude de Haute-Savoie (TICA M5 tous les deux) et Pierre de Grenoble (HR M5). en tout, il y avait environ 90 partants ce qui est une grosse affluence pour un 600.

Départ à 6h 20 ce samedi 2 juin sous un ciel un peu menaçant mais avec un vent de nord qui va nous pousser jusqu’en Camargue.
Les 350 premiers km (pour arriver jusqu’à Arles) sont roulés avec beaucoup de facilité : le temps est idéal, juste quelques gouttes vers 8h puis un temps lumineux à défaut d’être pleinement ensoleillé.
Daniel et J-C ont réservé un hôtel à Arles, j’ai perdu Pierre de vue, il est resté à Alès à la terrasse d’un café.
Je mange à Arles avec un Michel du CT Lyon, puis nous repartons à la nuit tombante.
Carpentras est atteint à 1h du matin et on trouve encore une pizzéria d’ouverte (mais qui ne sert plus à manger…) pour tamponner la carte.

C’est sans doute là que le 600 bascule. Il fait nuit et j’aurais bien aimé manger quelque chose de chaud à Carpentras… On reprend la route, je suis seul à présent. Arrivé à Malaucène, je me pose, mais il ne m’est guère possible de dormir sur cette dalle de béton : il fait frais. D’autres dorment dans un local à poubelles. Je reprends le vélo et après quelques hésitations à Vaison, j’arrive bien mal en point à Nyons peu avant 6h. Catastrophe… tout est fermé et ça n’ouvre qu’à 7h.
D’autres cyclos affluent, je dors un moment sur le trottoir en attendant que le bistrot ouvre.
7h 10 : je peux enfin boire du chaud et manger du bon pain avec beurre et confiture, c’est ce qui me manquait. Je repars vers 7h 45 dans un état nettement meilleur. Il ne reste plus que 160 km, mais ce sont les plus difficiles : pas mal de bosses et un vent sensible dans le nez.

Une grosse sensation de sommeil me tombe dessus vers 10h. Je m’arrête immédiatement et dors au soleil dans un pré durant 10 minutes. C’est très efficace, je repars en meilleur état.

C’est là que débute vraiment un 600 : dans les 100 derniers km. Le cœur ne monte plus : sous les 100 bpm sur le plat vers 25 km/h ; en côte, c’est moi qui ne monte plus : 8 km/h avec un cœur à 110 bpm en pointe.

Les 35 derniers km (de Romans à Beaurepaire) sont terribles : 3 bosses dont une de 6-7 km. Là je suis à la limite de l’équilibre (environ 7 km/h).

J’arrive à 15h 10 soit 32h et 50 minutes après le départ. 633 km à mon compteur. Plusieurs tergiversations à Valréas, Vaison, Cavaillon, Carpentras… m’ont fait gaspiller du temps. 35 minutes pour avoir mon steak-frites à midi… Je ne suis pas sûr que la pause à Malaucène m’ait été bien favorable.

Le bilan final est assez mitigé : bien content de moi jusque vers Carpentras puis beaucoup moins ensuite. La nuit est difficile à gérer, il aurait fallu un ravitaillement copieux vers 1 ou 2h. Il est toujours difficile de rouler la nuit, il faut une bonne concentration et c’est difficile de la trouver après 400 km de vélo.

19.2 km/h de moyenne (25.5 en roulant), c’est peu… à peine mieux que les 18.5 km/h (22.4 en roulant) de 2003 mesurés avec le même type de pneu, même compteur, même réglage.
En 2003, je n’avais pas roulé vite, mais je m’étais très peu arrêté ; à l’époque, la nuit tiède avait été le meilleur moment pour rouler. En 2003, les conditions météo (chaleur) étaient bien moins favorables qu’en 2007, à l’opposé je connaissais le parcours (de 2003) et n’avais pas perdu de temps à chercher ou demander mon chemin.

Pour le Paris-Brest-Paris, il n’y aura pas d’inconvénient de ravitaillement puisqu’on peut faire un vrai repas 24h/24 tous les 80 ou 100 km c’est-à-dire toutes les 3h environ. On peut aussi dormir au chaud et l’itinéraire est fléché.

Les chiffres :
Longueur au compteur : 633 km
Durée du brevet 32h 51’
Vitesse moyenne 19.2 km/h
Temps de roulage 24h 49’
Vitesse en roulant 25.5 km/h
Fréquence cardiaque moyenne : 101 (cent un) bpm !
Dépense énergétique : 11 700 kcal soit autant que lors du Norseman 2005.
Dénivelée totale : 3900 m (4800 en 2003)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/meteolyonnaise/indexclim.htm
arnaud
Iron Man de la Tchatche.


Nombre de messages : 1665
Age : 47
Localisation : Dans le magasin d'EPO
Date d'inscription : 13/07/2005

MessageSujet: Re: Brevet des 600 km : le compte-rendu.   Ven 8 Juin - 19:12

BRAVO.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arnaud.convert@wanadoo.fr
Justine
Découverte Man de la Tchatche


Nombre de messages : 32
Age : 25
Localisation : Tarare
Date d'inscription : 03/06/2007

MessageSujet: Re: Brevet des 600 km : le compte-rendu.   Ven 8 Juin - 22:48

Toutes mes félicitations ! BRAVO !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Brevet des 600 km : le compte-rendu.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Brevet des 600 km : le compte-rendu.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» COMPTE RENDU du TELETHON à SERRIERES en CHAUTAGNE
» MetaBike : compte rendu
» compte rendu stage lavorato dans le 85
» Compte-rendu Diagonale Hendaye-Menton
» Compte rendu du meeting de Raulhac (15) du 14 Juillet 2006

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Terrible Tarare Triathlon  :: On refait le tri !-
Sauter vers: