Forum du Terrible Tarare Triathlon

Forum du club de triathlon de Tarare
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 I had a dream ( j'ai fait un REV)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ralentissor
Iron Man de la Tchatche.
avatar

Nombre de messages : 2074
Age : 45
Localisation : Lou fada de ve Bessire
Date d'inscription : 16/06/2005

MessageSujet: I had a dream ( j'ai fait un REV)   Mer 15 Juil - 9:04

Youhou, Coq, t'es où ?

Impossible de trouver des résultats sur internet.

Quelqu'un a des nouvelles ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ralentissor
Iron Man de la Tchatche.
avatar

Nombre de messages : 2074
Age : 45
Localisation : Lou fada de ve Bessire
Date d'inscription : 16/06/2005

MessageSujet: Re: I had a dream ( j'ai fait un REV)   Mer 15 Juil - 10:26

En attendant des nouvelles du cru 2009, voici une petite photo du cru 2008 (COQ avait gagné dans la catégorie "sans assistance" et avait plutôt impressionné son mopnde à la vue du commentaire de la photo) :

http://snera.skyrock.com/7.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michel
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1895
Localisation : sous la tente de la Croix Rouge.
Date d'inscription : 15/06/2005

MessageSujet: Re: I had a dream ( j'ai fait un REV)   Mer 15 Juil - 13:53

Il ne doit pas avoir Internet chez ses parents.

Va falloir attendre qu'il reprenne le boulot...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/meteolyonnaise/indexclim.htm
Aline coq
CD Man de la Tchatche


Nombre de messages : 106
Age : 30
Date d'inscription : 13/01/2009

MessageSujet: Re: I had a dream ( j'ai fait un REV)   Mer 15 Juil - 14:42

Le cru 2009 est encore meilleur que celui de l'année passée mais chut!! Il est pas au courant que je vous raconte tout ça, j'attend lundi pour me faire engueuler! 2ème au général et 5 crevaisons en 25 heures. Pour les détails, il faut patienter jusqu'à...lundi!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
COQ
Iron Man de la Tchatche.


Nombre de messages : 1148
Date d'inscription : 02/01/2008

MessageSujet: Re: I had a dream ( j'ai fait un REV)   Jeu 16 Juil - 16:06

Ralentissor a écrit:
Youhou, Coq, t'es où ?

Impossible de trouver des résultats sur internet.

Quelqu'un a des nouvelles ?


Que vous dire à propos de ce REV. scratch

Ah oui,  « j’en ai REVé, je l’ai fait » comme il est écrit sur le T-shirt des finisseurs.

Sinon que j’ai laissé sans voix les rudes gars des Vosges, charpentés facon pilier de bar, qui s’inquiétaient de me voir me lancer sur la route des crêtes en plein déluge simplement vêtu de mon maillot CAC ? rambo rambo

Que ce sont enchaînés les très haut (la fin du Markstein sur la plaque) thumleft thumleft
et les très bas (le rustinage de la crevaison 4eme du nom sur la route des crêtes baignant dans un crachin brumeux à3 h du mat) … pale pale

Mais revenons en au tout début …..

Ce 11 Juillet que j’avais coché sur mon agenda électronique portatif depuis un bail comme la veille du grand jour, se déroule on ne peut mieux.
Apres une bonne nuit I don't want that , je ne peux m’empecher d’aller faire tourner les jambes pendant que l’ami Guillaume fait des provisions de sommeil. 2h de sortie vallonnée suffisent pour que je me rende compte que j’ai des jambes du tonnerre. Le repas avalé, et nous voila embarqué vers Luxeuil les bains. Le voyage qui promettait être pénible pour moi (comme tout séjour prolongé dans une caisse roulante) se passe très bien entre les commentaires à l’emporte pièce de l’étape du tour et les discussions à batons rompus avec Guillaume pour savoir qu’elle est la plus belle montée cycliste des Alpes ou je ne sais quelle sottise de ce genre. Le tout agrémenté des FLASHs météo de ce charlot rendeer de Joel Colado sur France-Info. Il devrait faire beau parait il ??? Au moins le matin ……à suivre
Arrivée à Luxeuil pour la réunion d’avant course pile à l’heure. Je rencontre Sophie et son pote Bob l‘Américain Monsieur « je fais tout sur la plaque ». Je me permets d’interpeller l’organisateur Jean Claude Arens (qui deviendra J-C) sur la météo. Le gus m’annonce avec un culot monstre que selon les prévisions météo midi, il y a une probabilité de 0.3% de pluie pour le Dimanche ….. Très bien c’est noté, mais vous êtes sur qu'un chiffre après la virgule c'est utile ??? scratch
19 h00, on file derrière Sophie vers le gîte ou nous partagerons ces quelques jours avec des amerlocs (dont Bob) venus tout droit des states pour découvrir notre charmant pays à bicyclette. Pb : ils ont prévu de manger au resto du coin alors qu’on avait soigneusement rempli un saladier de pates qu’on espérait s’enfiler tranquillement en douce. Après négociation avec le tenant u resto, on est autorisé à manger avec eux notre festin en commandant une simple petite boisson. C’est ainsi que devant les yeux ébahis des clients alentours What the fuck ?!? on déguste sans gène nos pates à rien ….. Grand souvenir. Le repas se passe bien et je m’étonne de la facilité que j’ai à m’exprimer en anglais face à ces étrangers venus manger les raclettes des Français ….Ils sont très sympas, bien loin en tout cas du cliché de l’américain moyen …
22 h 30 tous au lit.
La nuit est agrémenté de coup de Klaxon à l’occasion d’un mariage juste à coté. Au pire moment,je me vois ouvrant la fenêtre et hurlant comme un putois. Mad
Non mais, ils se rendent compte les zozos que pendant qu’ils seront en train de cuver leur festin et dessouler tranquillement dans leur lit, d’autres vont pédaler nuit et jour !!!! Et ça les empêchera pas de dormir eux!!!! non mais …..
Le jour J commence mal. En ouvrant les volets, j’apercois le spectacle affreux de fines gouttes de pluie qui viennent faire trembler les flaques d’eau accumulées dans la cour. Après une période de profond découragement, je lorgne du coté de la cuisine pour trouver un quelconque couteau à planter dans la gorge de J-C le statisticien dès que le gus sera à porter de main. J’abandonne finalement cette idée et vais voir VINER pour essayer de commencer à lui faire comprendre que sa journée va être longue. Je lui promet qu’apres ça il aura droit à une préretraite anticipée dans un cadre en verre que j’accrocherais au dessus de mon lit bien à l’abri de la poussière. Je fais part à Guillaume de la fumisterie qui doit régner dans les centres de prvisions météorologiques. Ce gagnard, il lit les prévisions météo dans les entrailles du cochon qu'il fait cuire dans sa soupe (et qu'il sert ensuite aux végétariens) ou quoi ?
Mais je m’emporte …..
Arrivée sur le lieu de départ, la pluie a cessé mais tout est détrempé. Départ 9 h 00 pour les non assistés., 1 h 00 avant les « assistés ». Tout le monde se guette. Je demande à Francis Mengin, un rustique du coin que j’ai appris à connaître l’an dernier (et également le frangin de l’ex pro) ce qu’il en pense ? «C’est bon, la DDE a salé la route au ballon d’Alsace » qu’il me dit  ….
Au top départ, je prends illico les devants dans la roue de la voiture ouvreuse. 2 kilomètres et j’ai déjà disparu des écrans radars, ils ne me reverront plus tongue tongue
. J’avale les premiers kilomètres comme un métronome, l route des forts, le montde Fourche ou malgré les seulement 800 m d’altitude, le ski de fond se pratique jusqu’en Mars parait il. Je prends quelques rincées le temps d’arrivée au col des croix, ou je commence à enfiler m mécaniquement des poignées de victuailles tout en signant la feuille de route d’un geste déterminé. Premier gros morceau : le ballon de servance sous les averses pénibles. Je commence à me demander quand va commencer la montée lorsque je m’apercois que … je suis déjà en haut. scratch Les jambes vont pas mal …..
Descente très périlleuse ou chaque coup de patin me fait mal au cœur. Les jantes des Ksyriums de VINER commencent à gémir et leur agonie ne fait que commencer.
J ‘avale ensuite le col de la chevestraye et le col des croix ou je retrouve les deux acolytes de touta l'heure. Et également l’ami J-C qui commence à se souvenir de moi. Plongeon ensuite sur le Thillot, St Maurice sur Moselle direction ballon d’Alsace pour une montée hyper régulière de 9 bornes à 7%. Je suis obligé de me brider pour garder le 39/19. « Eh Coq, il reste 500 bornes !! ». Je guette jusu’en haut le passsage des bénévoles sensés valider mon passage au ballon.A 2kms du sommet je les vois enfin me dépassezr. A peine ont ils le temps de sortir le matos que je me pointe et plonge ma main dans leur réserve de pain d’épices, cake ux fruits et banane. Autre bonne nouvell :la route sèche et c’est donc rassuré que je plonge vers Masevaux par Sewen. Très belle descente par les lacs d’Affeld. Le ciel bleu revient, le mercure monte … le moral est au beau fixe mais attention ce n'est qu' ici que commence réellement le REV de Juillet et le chemin vers chemin vers Luxeuil les bains est encore long et semé de petits silex acérés .....…… To be continued
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michel
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1895
Localisation : sous la tente de la Croix Rouge.
Date d'inscription : 15/06/2005

MessageSujet: Re: I had a dream ( j'ai fait un REV)   Jeu 16 Juil - 19:48

COQ a écrit:
Ce gagnard, il lit les prévisions météo dans les entrailles du cochon qu'il fait cuire dans sa soupe (et qu'il sert ensuite aux végétariens) ou quoi ?

La prochaine fois que tu lui demanderas des prévisions, il va t'envoyer te faire cuire des pates à rien le Gagnard...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/meteolyonnaise/indexclim.htm
COQ
Iron Man de la Tchatche.


Nombre de messages : 1148
Date d'inscription : 02/01/2008

MessageSujet: Re: I had a dream ( j'ai fait un REV)   Jeu 16 Juil - 21:39

Michel a écrit:
COQ a écrit:
Ce gagnard, il lit les prévisions météo dans les entrailles du cochon qu'il fait cuire dans sa soupe (et qu'il sert ensuite aux végétariens) ou quoi ?

La prochaine fois que tu lui demanderas des prévisions, il va t'envoyer te faire cuire des pates à rien le Gagnard...

Michel tu es vexé ????
lol!
Razz Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michel
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1895
Localisation : sous la tente de la Croix Rouge.
Date d'inscription : 15/06/2005

MessageSujet: Re: I had a dream ( j'ai fait un REV)   Ven 17 Juil - 10:28

COQ a écrit:

Michel tu es vexé ????
lol!
Razz Razz

hmmff...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/meteolyonnaise/indexclim.htm
COQ
Iron Man de la Tchatche.


Nombre de messages : 1148
Date d'inscription : 02/01/2008

MessageSujet: Re: I had a dream ( j'ai fait un REV)   Ven 17 Juil - 15:23

Michel a écrit:
COQ a écrit:

Michel tu es vexé ????
lol!
Razz Razz

hmmff...

Je te rassure: de toutes les prévisions c'était les tiennes les moins mauvaises thumleft En plus, elles dataient de vendredi
Qu'est ce qui s'est passé exactement ? La perturbtion a débordé de la zone prévue initialement ?
T'vas pas me faire la gueule quand même ? Razz
Du coup j'hésite à continuer mon C. R. ... silent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fab
MD Man de la Tchatche
avatar

Nombre de messages : 455
Age : 38
Localisation : villars
Date d'inscription : 15/08/2008

MessageSujet: Re: I had a dream ( j'ai fait un REV)   Ven 17 Juil - 17:32

Allez COQ dépêche toi de finir ce CR...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michel
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1895
Localisation : sous la tente de la Croix Rouge.
Date d'inscription : 15/06/2005

MessageSujet: Re: I had a dream ( j'ai fait un REV)   Ven 17 Juil - 19:18

Mouais... ça arrive cette deuxième partie ?

hmmff...

Se faire traiter de liseur de cochon alors que j'ai investi plusieurs milliers d'euros dans une boule de cristal...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/meteolyonnaise/indexclim.htm
Ralentissor
Iron Man de la Tchatche.
avatar

Nombre de messages : 2074
Age : 45
Localisation : Lou fada de ve Bessire
Date d'inscription : 16/06/2005

MessageSujet: Re: I had a dream ( j'ai fait un REV)   Ven 17 Juil - 21:20

COQ a écrit:
Du coup j'hésite à continuer mon C. R. ... silent

Epure les parties "délicates" (ou si tu veux vraiment facher le seigneur de Gabotin envoie les lui en MP) mais BALANCE LE RESTE !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
COQ
Iron Man de la Tchatche.


Nombre de messages : 1148
Date d'inscription : 02/01/2008

MessageSujet: Re: I had a dream ( j'ai fait un REV)   Lun 20 Juil - 16:28

La suite du REV s’annonce donc sous de meilleurs auspices. Apres la descente sur Masevaux, je crains de commencer à connaitre une première fatigue. Les jambes répondent bien cependant pour attaquer les montagnes russes jusqu'à Giromagny. Toutefois, à l’occasion d’une relance en danseuse, je sens une souplesse inhabituelle dans la roue avant.
Damned, Evil or Very Mad Evil or Very Mad
il semblerait que le pneu avant se dégonfle. Je décide d’attendre Giromagny pour réparer et en profiter pour satisfaire un besoin naturel. Là, je découvre qu’un minuscule caillou a réussi à percer la carcasse de mon pneu juste à l’endroit du mot « Light ». « Pas sur que ce soit les pneus adaptés pour ce périple » Je sors illico la chambre de rechange et commence à gonfler quand tout à coup elle éclate. Inutilisable !!! pale pale
Une chambre neuve pourtant !!!!
Pris de panique, j’interpelle deux jeunes cyclistes qui descendent du ballon.
Ils n’ont pas de chambre à air soi disant !!! scratch Mon œil ??? Mad
J’essaye donc de localiser le trou sur la 1ere chambre mais il est tellement petit que je ne le trouve pas. Shit
Je décide donc de la remettre et gonfler en espérant qu’elle « tienne » jusqu’au ballon. J’attaque donc le ballon en guettant inquiet mon pneu avant. Cet épisode m’a pompé du jus mais je monte bien en pestant contre ce petit quart d’heure perdu. A 2 kms du haut, le pneu commence à sérieusement s’affaisser et j’atteins le ballon sur la jante. Heureusement mon sauveur J-C et l’assistance technique sont là. thumright
Le temps de changer la chambre et piocher une première fois dans la réserve de chambre à air et je suis reparti tambour battant dans la descente vers St Maurice. Le Thillot, col du Ménil avalé sur le 53 dents. Le col d’oderen sous le soleil passe bien aussi. Attention de bien s’alimenter avant le prochain gros morceau : le Markstein. Je zigzague au milieu des vacanciers vers Kruth et j’attaque l’interminable montée qui commence rudement. La pente s’adoucit ensuite et je me permets de repasser la plaque a l’occasion. Les jambes sont encore là ….. batman
La 806 de J-C me repasse. Mais, je commence à nouveau à être inquiet pour la météo. Des nuages très sombres semblent stagner du coté de la Bresse. Au sommet, l’uris se met à souffler et une mini tempete commence juste lors de mon arrivée au ravito. J’enfourne les tranches de cake aux fruits et me remplit les poches. J-C me propose un coupe vent. J’hésite un moment .. Non, « ca va s’arranger, à la Bresse ce sera sec » que je me dis ….. rambo
J’attaque la route des crêtes sous les rafales. Attention à ne pas louper la route des amerloques. J’amorce la descente au paroxysme du déluge. Je peste contre une voiture qui descend comme une tortue. Les patins de frein gémissent à nouveau. Qu’elle est pourrie cette route !!! Attention à la chute, ce serait dommage que tout s’arrete ici. A la bresse, je suis trempé jusqu’ a l’os. Va pour le col de grosse pierre. Damned !! Evil or Very Mad Evil or Very Mad
la DDE a refait la route et un bitume hyper granuleux a laissé la place au billard de l’an dernier. Ici aussi l’hiver a laissé des traces.
J’atteins Gerardmer. J’avoue que je me souviens plus de grand-chose de cette ville réputée pour son temps pourri et son lac ..très froid. Je navigue à vue, les lunettes embuées. Juste le temps que quelques souvenirs de vacances me reviennent au passage d’une intersection ou tronent des statues d’animaux en bois. Je veille simplement à ne pas louper la route du col de Surceneux ou la pluie a la bonne idée de cesser. Mais la route reste humide. Prudence donc jusqu'à Plainfaing. Ensuite, se présente le col du bonhomme, réplique du col du Pin Bouchain en plus long. Comme sur la nationale 7, les accidents de la route y sont légion. Je découvre d’ailleurs une voiture dans le fossé dans une épingle. Les pompiers arrivent juste. Plus de peur que de mal. Je trompe l’ennui dans cette montée monotone en récapitulant les difficultés qui arrivent. Je suis à la mi parcours mais le gros est encore devant : petit ballon, Platzerwasel, grand ballon, Hundsdruck et encore les ballons d’Alsace et de servance !!!!! Que ce sera long pale
Le sommet enfin, je tourne sur une route forestière plus sympa. Au col de louchpach, un cerf majestueux me coupe la route. Que c’est gros ces bestiaux !!!! affraid
Le col du calvaire enfin !!!
Il est 20 h 43. Et malgré mes quelques déboires, je viens d’avaler les 311 kms en 11 h 43. Je tiens mon plan de route. Au moment de prendre mes affaires de nuit, on me prévient que J-C ne s’est pas encore pointé. Mon gilet et ma frontale ne sont donc pas encore là. Je prends ca comme un signe qu’il faut que m’accorde une pause avant d’attaquer la nuit. J’en profite pour dévorer des sandwichs. Une petite soupe qui réchauffe le gosier. 20 h 51, J-C arrive pile poil. Apparemment, la météo ne se calme pas sur la routes des cretes. J’enfile l’équipement fissa et je répare dans le brouillard pour le col de la Schlucht. Puis descente magique alors que la luminosité commence a sérieusement décliner. Puis col du Wettstein ou je croise quelques locaux étonnés de voir un cycliste à cette heure. Le col est avalé à bon train. Je me sens de mieux en mieux …. thumleft Mais attention quand même.
Descente pas Basses huttes. Orbey enfin dont je garde un mauvais souvenir de l’an dernier ou j’avais tourné pendant un quart d’heure pour trouver la route. L’expérience de 2008 est utile : ne pas se fier aux panneaux indiquant le linge en sens inverse et prendre direction « trois-épis ». La nuit noire arrive dans la montée. En haut, je suis surpris par le contôle « secret ». J’ai l’impression de m’arreter toutes les 5 minutes et de perdre un temps fou Laisser moi rouler bordel!!!! rambo
J’avale le gateau au noix fait maison. « c’est le même que l’an dernier non ??? ». Le charmant bénévole me le confirme. Le temps de féliciter sa femme et je repars à l’instant même ou une voiture se pointe sirène hurlante . « Quoi, un assisté ??!!, je les avais oublié ceux là !!! ».
J’attaque la descente prudemment et le gus de derrière ne tarde pas à être sur mes talons. Il me double en coup de vent et me félicite. Il descend comme un dingue. Il relance même dans les virages tandis que moi je suis en roue libre. Impressionnant !!! L’idée de prendre son sillage me traverse l’esprit. Trop dangereux, je vais plutot gérer.
Le petit ballon se profile. J’entends la voiture quelques lacets plus haut. Je monte à mon train et j’atteins le ravito quelques secondes après le départ du dénommé Ballan. Je me sens encore frais, mieux que l’an dernier. Je reconnais les bénévoles. Une petite soupe, du pain et c’est reparti. J-C me met en garde : la descente est gravillonnée. En plus, il se remet à papilloner dans la lumière de la frontale : la descente est humide. Je me rends vite compte que le plus délicat provient du fait qu’il n’y a pas de bandes blanches centrales. Pas l’idéal dans le brouillard avec simplement la frontale. Malgré mon extreme prudence, je manque de peu une sortie de route dans un virage gravillonnée doublé d’une ornière. VINEr a eu chaud. Sondernach enfin !!!
Le voilà ce village qui hante mes rêves/cauchemards depuis des nuits. A nous deux maintenant le Platzerwazel !!!
Manque de pot, voici donc que la roue avant donne des signes de faiblesses …. Crevaison encore. Pris par la fatigue et par la volonté de ne rien céder à ce satané de concurrent assisté, je ne me donne pas la peine d’inspecter en détail la carcasse de pneu.
A l’extérieur, ca a l’air bon. Peut être que ce n’est pas un silex cette fois…. J’utilise la dernière chambre à air et regonfle tant bien que mal. Les premiers kms de ce col maudit se montent doucement. J’ai le temps de cogiter. « Plus de chambre à air de rechange, il va falloir croiser les doigts pour que tout se passe bien jusqu'à Wattwiller ». J’ai a peine le temps de me dire ca que j’entends un petit bruit qui revient comme un métronome a chaque tour de roue.
Argh !!! Crevaison encore. Je décide m’arreter lorsque ce n’est plus possible de rouler.
Sur la route des crêtes à 2 h du mat’, voila t y pas que je me retrouve planté avec comme seule perspective que de réparer ma pauvre chambre à air avec l’une des deux rustines qui restent dans mon nécessaire de réparation. Le cauchemar s’accomplit !! pale pale
J’avoue avoir été pris momentanément par un découragement certain. A ce moment là, je n’aurai pas hésité longtemps à « bacher » si une voiture s’était pointé et m’avais proposé une place bien au chaud. Bizarrement, dans mon imagination, le conducteur aurait le visage d'un certain Thierry Robert. Mais qu'est ce que ce ralentissor pourrait bien faire là à 2 heures du mat' ?? scratch
Je dois m'assoupir drunken
Mais … on était sur la route des cretes à 2 h 00 du matin et un crachin brumeux renforcait encore le sentiment d’isolement. J’entame donc la réparation. Je me vois encore illuminant le pneu avec ma simple frontale qui donnait déjà des signes de fatique. Je détecte ce satané silex, toujours logé à proximité du L de « Light » écrit sur le flanc du pneu. Il était pourtant largement détectable à l’intérieur. Un peu de dissolution, on attend que ca séche …. pb : la bruine empêche le tout de prendre. Je pose quand même la rustine qui se décolle aussi sec …. Tant pis, je remonte le tout en espérant qu’avec la pression du pneu ca « tiendra ». Je gonfle léger et c’est reparti.
J’avance au pas en éclairant les bandes blanches jusqu’au Grand ballon …Descente « Mais que font ces pavés dignes de Paris Roubaix dans cette satané descente … !!! » Heureusement le brouillard se dissipe et je peux rouler à une allure plus conforme. Col Amic. Quelques coups de pédales vers Vieil Armand et voila ma pédale qui se désolidarise du pédalier …. L’ai déjà connu ces déboires du a un défaut des Time RXS qui se dévissent. Je reviens sur mes pas pou chercher le morceau de pédales pendant 5’ pour m’apercevoir après coup que …. Elle est resté accrochée à ma chaussure pardi. Que de temps perdu !!!
Dans la tête ca va pas fort. Moi qui pouvait espérer les 24 h au col du calvaire, je me vois très loin Crying or Very sad . Heureusement J-C mon St Bernard de circonstance refait son apparition. Le temps de lui expliquer mes déboires qu’il se propose de méclairer dans la descente sur Uffholtz pour regagner un peu du temps perdu.
OUF !!! Ca va mieux. Je peux espérer le bout du tunnel et réparer tranquillement a Wattwiller. J’avale la descente comme un funambule.
Quelle différence lorsque l’on est éclairé par les phares d’une voiture !!!!
A Wattwiller, je retrouve avec plaisir l’ami Pascal Bride, entrapercu aux trois cols. Il fait bon ici. Meilleur qu’en haut !!!
L’assistance technique s’occupe de remplacer la chambre et regonfler pendant que je m’occupe du flanc maison ….. Et les petits bouts de gateau chocolat, ils ont pas l’air mauvais …
Apres avoir dévasté le ravito, je repars totalement regonflé. A moi le viel armand !! Avalé presqu’aussi vite que les barres de céréales. Descente sur Thann, le Hundsdruck est passé à la moulinette malgré les derniers kms pentus. Je reprends espoir : peut être que les 25 h ne sont pas perdues mais il faudra pas faiblir. J’entame la longue remontée vers le pied du grand ballon quand les premiers rayons de soleil réapparaissent. La 806 me dépasse à nouveau. A Sewen commence la belle et pénible montée. Dernier km interminable. 95 m de D+ dans cette dernière borne en ligne droite. Dur dur mais j’ai pas trainé.
Il est 7 h 30 quand je rejoins le ravito de plancher les mines. L’ami J-C a pensé à moi en me gardant quelques miettes du ravito prcédent. Le camion n’est pas encore arrivé et à part ca, y’a plus rien a bouffer !!!!
Je suis cnfiant pour les 25 h. Il me reste 2 h 30 pour les 70 derniers kms.

Cette fois ci, je vois le bout du REV
Plus que satané ballon de Servance. Sa route minuscule et granuleuse. Que c’est long ces 3 derniers kms. Le sommet enfin !!!
Je me laisse glisser dans la descente toujours humide. A 500 m du col des croix, rebelote. Crevaison à l’avant. Toujours un silex, toujours au même endroit.
Apres avoir dévasté le stock de chambre à air de l’assistnce, j’utilise la dernière. Regonfle comme on peut. Et zou qu’on en finisse. J’avale la descente mais les kms après Melisey sont interminables.
Suis-je sur la bonne route !!?? Bordel les 25 h vont me passer sous le nez Mad Mad
Heureusement, une voiture de suiveur me rejoins. « C’est par là !! ». Je jette mes dernières forces dans le sillage de la 307. Froideconche, il est -5. Je vais le faire. La pancarte Luxeuil, c’est gagné !!! Non, il faut encore traverser toute cette satanée ville. J’ignore les feux rouges pour sprinter vers le lieu d’arrivée quand les cloches sonnent 10 h 00. Damned, il est trop tard : 25 h 03’ à la montre de J-C ……………
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nicolas
CD Man de la Tchatche


Nombre de messages : 110
Age : 38
Localisation : Aurillac
Date d'inscription : 12/10/2007

MessageSujet: Re: I had a dream ( j'ai fait un REV)   Lun 20 Juil - 20:33

Chapeau cousin!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
COQ
Iron Man de la Tchatche.


Nombre de messages : 1148
Date d'inscription : 02/01/2008

MessageSujet: Re: I had a dream ( j'ai fait un REV)   Mar 21 Juil - 10:08

nicolas a écrit:
Chapeau cousin!!!

Et toi cousin t'es de retour ?
T'es passé à Saint Marcel ce WE ?
Quand est ce que tu reprends ?
Moi, je me suis remis à trottiner après des semaines uniquement vélo.
Dimanche, on a crapahuté jusqu'à la grande Moucherolle avec un pote de Grenoble.
Très joli thumleft
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ralentissor
Iron Man de la Tchatche.
avatar

Nombre de messages : 2074
Age : 45
Localisation : Lou fada de ve Bessire
Date d'inscription : 16/06/2005

MessageSujet: Re: I had a dream ( j'ai fait un REV)   Mer 22 Juil - 13:22

COQ a écrit:
dans mon imagination, le conducteur aurait le visage d'un certain Thierry Robert. …

Mes nombreux poils et mon air bourru me font souvent passer pour un ours.
Mais c'est la première fois qu'on me prend pour un Saint Bernard !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: I had a dream ( j'ai fait un REV)   

Revenir en haut Aller en bas
 
I had a dream ( j'ai fait un REV)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [TUTORIEL] POLISSAGE JANTE " FAIT MAISON "
» La brasserie La Normande a fait un four
» moto qui a fait de la piste ou non ?
» faire du sport ne fait pas maigrir!!
» un element qui fait le bruit d un blender

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Terrible Tarare Triathlon  :: On refait le tri !-
Sauter vers: